!css

Le monde des affaires à la découverte du crédit-bail

13/06/2022

Société Générale Burkina Faso (SGBF) étend sa gamme de produits avec cette nouvelle offre bancaire dénommée crédit-bail ou leasing. Un produit qui fera certainement le bonheur des acteurs de l’économie de la région de Bobo au regard des opportunités dont ils disposent désormais pour acquérir des biens d’équipements ou de matériel sans au préalable débourser le moindre centime. C’était la principale information qui a été portée à leur connaissance au cours de ce cocktail organisé à leur intention lundi 13 juin 2022 à la maison de la culture de Bobo-Dioulasso.

C’est une véritable offensive de charme qui a été livrée ce lundi à Bobo-Dioulasso par le staff managérial de la SGBF. Un décor somptueux dans une salle parée aux couleurs de la banque et dans laquelle avaient pris place des chefs d’entreprises et autres acteurs du développement économique de la région de Bobo. Une mobilisation qui traduisait pour le moins, toute l’importance que revêtait cette cérémonie de présentation du crédit-bail.  Ce nouveau produit qui par définition est une opération de location assortie d’une option d’achat. En français facile, le crédit-bail selon le responsable leasing de Société Générale Burkina Faso, Fréderic Belem est que « la banque qui est dénommée crédit-bailleur achète directement un bien auprès du fournisseur qu’elle loue au client qui est le crédit-preneur. Au terme de la période de location, le client dispose de deux options. Soit il restitue le bien à la banque ou il lève l’option d’achat en s’acquittant de la valeur résiduelle qui est de 1% ».  

Dans sa présentation du crédit-bail au cours de cette cérémonie, Fréderic Belem a aussi abordé plusieurs aspects liés à ce produit tels que ses caractéristiques qui sont entre autres, les équipements et le matériel à l’état neuf ( véhicules de transport, de tourisme, les engins lourds pour le BTP et les mines, les groupes électrogènes, les équipements médicaux, etc.), la clientèle cible que sont les professionnels, les entreprises,  les institutions et enfin, le montant minimum pour un dossier de crédit qui est de 5 millions pour une durée de financement allant de 2 à 5 ans.

Le crédit-bail tel que présenté ne pouvait que susciter l’assentiment des participants à cette cérémonie. Lesquels ont d’ailleurs marqué leur pleine adhésion à cette initiative de <s> </s>SGBF par des questions d’éclaircissement ou même de témoignages de clients ayant surtout permis de comprendre les multiples avantages liés à cette offre bancaire. Et le moins que l’on puisse dire est que cette cérémonie de présentation a surtout permis de révéler la parfaite symbiose entre SGBF et sa clientèle bobolaise en terme d’offre et de besoins. « La question de financement a toujours été une préoccupation pour les entreprises. En tant que vice-président de la chambre de commerce, il nous  est toujours  revenu que la préoccupation fondamentale des gens est d’avoir les moyens pour financer leurs activités. Le crédit-bail pour moi reste une alternative très importante. Votre projet est étudié par la banque, qui s’engage avec vous, qui achète vos biens et les met à votre disposition pour vous permette de travailler jusqu’à ce que tout soit amorti. Ce système de financement est très pertinent et vient à point nommé » s’est réjoui le directeur de la Filature du Sahel (FILSAH) Abel Nabolé.

Désormais imprégnés de la réalité du crédit-bail, il ne reste plus qu’aux opérateurs économiques de la région des Hauts-Bassins de visiter SGBF afin de profiter de cette nouvelle offre aux multiples avantages à savoir la flexibilité du crédit, la possibilité pour le client de choisir son fournisseur et même de négocier les conditions, la fiscalité, la sécurisation, la géolocalisation etc.