!css

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, ENGAGÉ DANS LA LUTTE CONTRE LE COVID 19 EN AFRIQUE

20/07/2020

Un don de 1,5 millions d’euros a été fait à l’association MSF en vue de soutenir ses activités de lutte contre le COVID 19 en Afrique de l’Ouest,...

SOCIETE GENERALE, ENGAGE DANS LA LUTTE CONTRE LE COVID-19 EN AFRIQUE

Le 16 avril dernier, le groupe SOCIETE GENERALE a signé un partenariat avec l’association Médecins Sans Frontières (MSF) dans le cadre de son programme mondial de solidarité.

Un don de 1,5 millions d’euros a été fait à l’association MSF en vue de soutenir ses activités de lutte contre le COVID 19 en Afrique de l’Ouest, et en Afrique Centrale et de l’Est, notamment en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Cameroun et au Sénégal.

A ce jour, MSF a mis en place de nombreuses actions en coordination avec les autorités de santé locales.

BURKINA FASO

  • Ouagadougou

Le 26 mai dernier, MSF a achevé la construction et réhabilitation d'un centre de traitement de 50 lits pour la prise en charge des patients COVID-19. Au 14 juillet, 33 patients y avaient été admis. Les équipes MSF apportent également une assistance aux structures de santé de trois autres districts de la capitale (Baskuy, Sig-Noghin et Pissy), notamment via la mise en place d’espaces dédiés aux tests Covid-19 proposés à la population sur la base du volontariat et la mise en place de systèmes de triage adéquats. Nos équipes de promotion de la santé ont mené des activités de sensibilisation auprès de près de 10 000 personnes dans la communauté. A la fin du mois de juillet, toutes les activités liées à COVID 19 seront transmises au Ministère de la santé.

 

  • Bobo-Dioulasso

MSF travaille également à Bobo-Dioulasso, dans l'ouest du Burkina Faso, où se trouve le 2ème épicentre du pays. Depuis début avril, les équipes MSF assurent les soins aux patients atteints de COVID-19 dans un établissement dédié, en collaboration avec les autorités sanitaires. MSF a installé un générateur d'oxygène permettant de fournir de l'oxygène à plusieurs dizaines de personnes simultanément.

 Les équipes MSF ont également renforcé les capacités d'autres établissements (Centre Hospitalier universitaire, centres médicaux avec capacité chirurgicale de Do et Dafra) en termes de triage, d'isolement, d'équipements de protection et de mesures de prévention et de contrôle des infections. MSF a également mis en place une surveillance épidémiologique au niveau communautaire, apporté un soutien psychosocial aux patients, à leurs familles et à leurs contacts et distribué des kits de protection aux personnes vulnérables.

Au 15 juillet, MSF a pris la décision de se retirer de ces activités pour se concentrer sur les populations déplacées dans le nord du pays.

 

  • Fada

Dans l’Est du pays, MSF a réhabilité un site d'isolement provisoire de 18 lits au centre de santé régional de Fada et identifié des unités d’isolement au sein de toutes les structures de santé soutenues par MSF dans la zone. Les équipes MSF continuent la formation du personnel de santé de première ligne aux mesures de prévention, la détection et prise en charge de cas, y compris sur des volets de santé mentale. Au cours des dernières semaines, près de 450 membres du personnel de santé et de 100 agents de santé communautaires ont reçu une formation par MSF, en collaboration avec le Ministère de la santé. Elles mettent également en œuvre des mesures d’hygiène et d’assainissement dans ces structures afin de minimiser les risques d'infection.

MSF soutient également les efforts de sensibilisation, par le biais d'activités de sensibilisation à la radio et auprès des agents de santé communautaires.

MSF poursuit son soutien aux autorités afin de les aider à réagir si de nouveaux cas sont identifiés. Cela se traduit par la poursuite du renforcement des activités de promotion de la santé et la mise en place d’enquêtes sur les nouveaux cas de fièvre dans les établissements de santé et dans la communauté, afin d’anticiper un accroissement du nombre de cas.

 

Autres régions

Dans les projets que MSF mène à Titao, Djibo, Kaya et Barsalogho, régions qui ne sont pas encore touchées par la Covid-19, les équipes suivent de près la situation épidémiologique. En effet, les inquiétudes sont fortes dans ces régions où se trouvent un grand nombre de personnes déplacées. Au cours des dernières semaines, les équipes ont adapté le triage et les mesures de prévention et de contrôle des infections dans les structures de santé soutenues et mis en place des unités d'isolement et formé le personnel à la prise en charge éventuelle de cas.

 

Au 20 juillet, le continent comptait 2703 000 cas confirmés et plus de  14 900 décès. De nombreux efforts restent encore à faire, mais nous sommes heureux de l’impact de notre contribution aux actions de MSF dans ce combat. Nous espérons vivement que nos actions contribueront à arriver à bout de la pandémie.